Vendredi soir 22 février c’était soirée poétique et dévernissage au café Pluche


Quelques photos de la soirée

 

affiche[453]-page-001

Pia est donc présente au Café avec une quinzaine de tableaux, depuis début février et jusqu’au 8 mars.

Venez la retrouver pour cette soirée dévernissage le vendredi 22 février de 18h00 à 20h00.

Elle sera accompagnée pour l’occasion par des textes de Gilles, interprétés par Maëlle Gozlan et Didier Delahais.

Entrée libre, rafraîchissements et grignotages offerts

Et comme elle est tombée amoureuse du Café Pluche, PIA sera de retour parmi nous le 8 mars à 20h30, pour 1 h avec’, accompagnée de son complice Gilles, le passeur de mots.

Avant sa visite au Café du 4 février au 8 mars,  PIA nous a écrit une lettre: 

« Pia- bien -qu’elle refuse les étiquettes- est une artiste que l’on pourrait qualifier de « singulière ».
Autodidacte,née d’une famille d’artistes, »elle a toujours peint dans sa tête »dit-elle.
Pia a d’abord été infirmière et mère de famille avant d’aborder l’art en autodidacte.Elle n’a suivi aucun enseignement artistique.Attirée par la peinture elle a commencé à peindre en cachette.
Pour se distinguer de sa sœur aînée qui se réalisait dans la peinture et de son frère dans la photographie,elle se lance dans l’écriture.
Hypersensible,doutant de son expression picturale elle détruit ses œuvres dès leur réalisation.
Peu à peu son cheminement professionnel et affectif lui font comprendre qu’elle s’inscrit dans un art hors normes proche de l’art brut,de l’art outsider…et que son choix d’écrire par défaut ne lui permet pas de se réaliser.
Elle développe alors une fureur de créer très envahissante et accumule alors un grand nombre d’œuvres. Elle explore empiriquement une multitude de techniques cette fois sans complexes et en toute liberté.
Sur les conseils d’un médecin elle suit la formation d’art-thérapeute,un métier plus proche de sa sensibilité artistique.
Toujours « addicte » à la peinture elle se décide à exposer sous la pression amicale artistique.
Hautes en couleur, ses dernières acryliques sur toile, plus apaisées que ses œuvres précédentes s’orientent plutôt vers un art singulier et sont sans aucun doute influencées par son long séjour en Martinique.
Onirisme et couleurs habitent ses tableaux,et vous invitent à partager son univers.

A propos lecafepluche

le Café Associatif à Combéranche et Epeluche
Cet article a été publié dans 2-Ça s'est passé au café, Actualités, Expos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.